Le cristal maître amène sa force d'inertie et répare les désordres du corps physique«  Nous possédons tous un corps physique, tangible, visible, manipulable, opérable. Les cultures orientales, mais aussi les textes anciens de l’Occident (grecs, égyptiens) expliquent que l’être humain est composé de plusieurs enveloppes vibratoires subtiles.
La tradition védique enseigne qu’il y a six enveloppes lumineuses, six corps lumineux qui entourent le corps physique. Autour du corps physique se trouve d’abord le corps éthérique ; celui-ci est enveloppé d’un corps astral, lequel est englobé dans un corps mental ; puis viennent le corps causal, le bouddhique et le corps atmique. Les deux premières enveloppes éthériques et astrales, sont celles qui nous intéressent ici car elles influencent directement notre état de santé, notre équilibre psycho-émotionnel, notre capacité à entreprendre, nos facultés créatives, nos intuitions… 
En outre, c’est principalement sur elles que les cristaux exercent leur influence. Grâce aux émissions vibratoires des minéraux de structure cristalline, il est possible de corriger les déséquilibres de l’énergie qui circule dans les corps physique, éthérique et astral : densifier si elle est trop tenue, la libérer si elle est bloquée, l’harmoniser si elle est irrégulière… voire éliminer les « résidus traumatiques »  qui la perturbent….

L’enveloppe éthérique est une sorte de bande-vidéo sur laquelle est enregistrée les éléments fondamentaux de notre existence depuis notre vie intra-utérine ; «l’enregistrement» porte aussi la trace des personnes qui ont structurées notre existence et ont influencé la construction de notre personnalité…
 Le corps éthérique est une structure lumineuse qui pénètre de quelques centimètres dans le corps physique et qui s’étend au-dessus du corps en dessinant une forme vaguement humaine. Dans les 15 à 20 premiers centimètres, l’enveloppe éthérique est plus dense. C’est sur cette première couche que s’effectue à la fois les lectures et le travail avec les cristaux. Elle constitue une interface entre la matière palpable et la matière impalpable. Cette couche d’énergie revitalise en permanence le corps physique. Plus l’énergie qui y circule est tonique, dynamique et fluide, et plus la personne se sent en forme, aussi bien au niveau physique qu’au niveau psycho-émotionnel.
Pour rééquilibrer, harmoniser l’énergie  éthérique, et même «réparer» les réseaux mémoriels toxiques, le cristal est un outil d’une efficacité remarquable. D’un point de vue strictement cartésien, on peut se demander comment des substances minérales inertes, solides peuvent interférer sur des enveloppes énergétiques. Il faut alors revenir un peu en arrière, jusqu’aux lois fondamentales de la cinétique des gaz développées dès la fin du XIXème siècle par des chercheurs comme Rudolf Clausius et Ludwig Boltzmann. Et surtout la première d’entre elles : la loi d’entropie... C’est-à-dire le degré de désordre d’un système… ici un être vivant. Une personne qui se sent en forme, a des idées claires, dont l’existence se déroule dans la fluidité présente un niveau d’entropie très faible. Son système est en cohérence. Mais si son degré d’entropie augmente, tout son système se désorganise : elle se sent fatiguée, avec des idées qui s’embrouillent… Les soins harmonisent les corps d'énergiePour le rééquilibrer, il faut lui envoyer un message de faible entropie. Et le matériau qui possède le degré entropique le plus faible est le cristal. La structure géométrique parfaite des minéraux confère un «ordre» immuable. Lorsqu’on les utilise, que ce soit en pièce unique ou dans des arrangements, on transmet au corps énergétique une information puissante et extrêmement stable.
En se rencontrant, le faible degré d’entropie du cristal remarquablement stable va donner un message d’ordre, d’équilibre au corps d’énergie. »

 

Le soin énergétique commence par une lecture qui mettra au jour l’état de santé de la personne tant physique, énergétique que psycho-émotionnel, les déséquilibres liées à l’histoire personnelle, les failles énergétiques. Les cristaux, souvent accompagnés d’huiles essentielles amèneront alors les outils de rééquilibrage, de réparation, de déblocage et d’harmonisation des différents corps. cliquer ici vers la page des soins énergétiques

Les formes dessinées sur la plume de paon nous rappellent les corps d'énergie

Nom latin : Aloe vulgarisAloe vera

Nom sanskrit : Kumari

 

L’aloe vera est, selon l’Ayurvéda, une merveille de la nature. Son efficacité n’est plus à démontrer. Cette plante est utlisée partout dans le monde depuis plus de 5000 ans.

Le gel que l’on extrait des feuilles de la plante est un excellent tonique pour le foie, la rate, l’intestin grêle, le sang et l’appareil génital féminin. Il est donc fortement recommandé pour les désordres de Pitta. Il élimine Ama (les toxines) et augmente Agni (la capacité à digérer). Il permet à la fois de nettoyer l’organisme (sang et digestif) et de régénérer les tissus. Il apaise le feu sans endommager la peau ou les muqueuses (ulcères, brûlures d’estomac). Ainsi, il renforce le système immunitaire, le métabolisme, aide le corps à garder son équilibre.

Plus on utilise l’aloe vera de façon prolongée, plus les systèmes sont activés, l'élimination est facilitée.

C’est un puissant tonique utérin qui est recommandé aux femmes notamment après la ménopause; on l’associe alors au shatavari. Il améliore aussi le flux menstruel.

L’Ayurveda suggère de rajouter une pincée de curcuma pour potentialiser son efficacité et sa digestion surtout pour les personnes de constitution Vata ou Kapha (voir ici comment définir sa constitution). On peut aussi l’associer au triphala.

Pour augmenter son effet dépuratif, rajouter un peu de gingembre en poudre.

En occident, on connaît essentiellement le gel d’aloe pour son usage externe, en cosmétique, pour les brûlures du premier degré et coups de soleil. Il régénère la peau, aide à la cicatrisation, réduit l’inflammation, apaise les douleurs des éruptions cutanées causées par Pitta. Appliquer directement le gel sur la peau.

Attention!!! Ne jamais prendre du gel quand on est enceinte car il est abortif,  pendant l’allaitement, en cas de saignement utérin.

L’aloe vera est bon pour toutes les constitutions ayurvédiques.

 

Dosage par voie interne : Veiller à acheter du « pur jus d’aloé vera frais», mieux encore du « pur gel d’aloé vera frais » et prendre 2 cuillères à soupe le matin à jeun avec une pincée de curcuma pendant 3 mois minimum. Si l’absorption est difficile, le diluer dans un peu de jus de pomme. En cure d’entretien, commencer de préférence au printemps; dans les cas de pathologie, suivre les conseils du thérapeute. 

 

 

Épanouissement d'une fleur par jour de pluieDepuis quelques années, de nouvelles découvertes scientifiques sur les propriétés de l’eau transforment radicalement notre compréhension de la Vie. Ainsi, la science moderne se rapproche des savoirs des anciennes traditions, du sacré.

La molécule d’eau, H2O, découverte par Lavoisier en 1785 semble avoir des particularités merveilleuses ; plus encore, elle serait porteuse d’informations, de mémoires et pourrait être structurée pour soigner… peut-être même la médecine de demain…N’oublions pas qu’elle constitue 70% de notre corps, 90% de la cellule (en masse).

Aussi, je propose à chaque patient de boire une eau structurée en fin de séance ; cette eau portant l’information particulière de ce moment.     

L’eau possède des propriétés originales : elle coexiste dans 3 états, gazeux, liquide et solide. Elle peut dissoudre 84 des 103 éléments chimiques connus. L’agencement des molécules entre elles forme des sphères, des clusters. Ainsi, une eau de pluie d’orage et une eau issu du réseau de distribution n’ont pas la même configuration, les mêmes propriétés (cf les recherches de Marcel Violet par exemple).

Des chercheurs de l’Université de Géorgie, aux Etats-Unis, ont mis en évidence que de manière générale, on ne retrouvait pas le même type d’eau autour des cellules saines et des cellules malades. On retrouve la même différence entre l’eau naturelle qui coule dans les ruisseaux ou surgit des sources, et l’eau qui a subi un traitement, puis circulé dans les canalisations.

Les travaux remarquables de Benveniste, médecin biologiste français et chercheur au CNRS, ont permis de vérifier l’hypothèse que l’eau a la capacité de mémoriser des informations et de les transmettre via des radiations électromagnétiques. Ces travaux ont été repris récemment et validés par Luc Montagnier (prix Nobel de médecine et co-découvreur du virus du sida). Visionner le documentaire de juillet 2014

L’eau n’est pas seulement un liquide aux propriétés exceptionnelles qui lui donnent une place essentielle au cœur du processus vivant, elle est aussi dépositaire d’informations et de mémoires.

Ruisseau d'une vallée ariégeoiseLes eaux polluées perdent leur information initiale, déformée par celles des polluants (notamment les métaux et les substances toxiques). Le chlore qui est utilisé pour rendre potable d’un point de vue microbiologique est aussi un polluant… L’eau qui arrive par les circuits urbains, bien que potable suivant les normes actuelles, est dénaturée.

Les différents traitements qui éliminent les toxiques: filtration, osmose… éliminent les molécules néfastes, mais n’éliminent pas la mémoire de ces substances. Les eaux ainsi purifiées ne sont pas des eaux restaurées du point de vue de leur potentiel biologique. C’est pourquoi la dynamisation par divers procédés qui restaurent cette information initiale (agitation en vortex suivant les travaux de Schauberger, exposition au soleil, traitement selon les procédés de Plocher, Violet, Petit, Londechamp…) est également nécessaire pour redonner à l’eau son vrai potentiel.

Si l’eau conserve après filtration mécanique la mémoire de tout ce qu’elle a contenu ou rencontré, et imprimé en elle sous forme de clusters, on peut y retrouver le courant 50 Hz de nos maisons, les émissions des ordinateurs et micro-ondes, la wifi, la musique et les ondes « psy » de type émotionnelles, les réseaux telluriques…

Comment faire disparaître ou modifier cette mémoire de l’eau ?

Il est avant tout nécessaire de purifier « chimiquement » l’eau en utilisant un osmoseur, une fontaine… Différents processus sont en vente.
     
- en chauffant l’eau jusqu’à 70 °C, car elle relargue toute son information à cette température. 

- en utilisant des vortex, des tourbillons recréant le mouvement naturel des ruisseaux.

- on peut aussi utiliser des champs magnétiques (aimants), des sons et fréquences, des formes complexes, des minéraux et cristaux.
 
- mais aussi la force de la pensée et de la prière, les chants et la musique.

Une caractéristique essentielle de l’eau est la souplesse de sa structure qui s’adapte sous l’influence des facteurs auxquels elle est soumise. Si l’on trouve l’eau avec une certaine structure au niveau des cellules vivantes, ce n’est pas parce qu’elle a été apportée ainsi, mais parce que l’organisme l’a structurée de cette manière pour l’incorporer à sa propre organisation.

Suivant votre conscience à l’égard de l’eau que vous utilisez pour boire, vous laver, arroser… vous apportez cohérence et harmonie en vous. L’eau est présente partout…

Visionner les 20 premières minutes du film "Water, le pouvoir secret de l'eau"

Le cristal d'eau aprés avoir été informé par le mot "Amour de l'entourage"

 

 

C’est quoi ?
Le poivrier est une liane qui s'accroche aux arbres, mais ce n'est pas un parasite : il se sert simplement de ce treillis naturel comme support. L'ensemble de son feuillage donne l'impression d'une vigne. Ses fleurs sont hermaphrodites, et la pollinisation se fait par la pluie. Ses fruits forment des grappes de 5 à 15 centimètres de long, chacune avec cinquante graines ou plus. Il ne faut pas confondre le poivre véritable avec le "poivre" de Cayenne (autre nom donné au Chili) ou le "poivre" du Sichuan, qui appartiennent à une autre famille botanique.

Une pincée... d'histoire
Le poivre est connu comme le roi des épices, et son histoire correspond à celle de leur commerce. Originaire des Ghats, dans le Sud-Ouest de l'Inde, il est référencé dans des livres sanskrits datant de 1000 av.JC . Ce fut un des premiers articles commercialisés entre l'Orient et l'Europe. Au temps de Vasco de Gama, il était commercialisé à partir du grand port de Cochin, au Kerala. Il arrivait en Europe par les ports d'Alexandrie, de Gênes et de Venise.

Un trésor de bienfaits
Le poivre est un l'un des stimulants les plus utilisés en Ayurvéda. 
C'est un stimulant de toutes les glandes digestives, incluant le foie et le pancréas. Il entre dans de nombreuses formules car il procure un pouvoir pénétrant aux plantes auxquelles il est associé.  Il augmente Agni, le feu digestif et brûle l'accumulation de toxines (Ama). 
Grâce à ses propriétés expectorantes, assainissantes et antalgiques, il est recommandé en cas d'affections respiratoires (rhume, asthme, bronchite, toux, laryngite...). Il décongestionne les sinus et les poumons. Il soulage les maux de tête kapha et tonifie le système nerveux. La médecine ayurvédique élabore également une huile ou Nasya à cet effet.
Le poivre noir est un des meilleurs antidotes alimentaires disponibles capable d'équilibrer la plupart des aliments formateurs de mucus. Il équilibre les aliments crus en amenant l'élément feu. Lorsqu'il est administré avec du miel, il augmente l'appétit. Il est à utiliser à faible dose pour les personnes de constitution Pitta qui ne doivent pas pour autant le supprimer  de leur alimentation.

Associé au pippali et au gingembre sec, le poivre noir constitue le composé ayurvédique -trikatu- le plus utilisé comme régénérant agni,et brûlant amas.

 

Préparations médicinales 

Infusion corsée contre les maux de gorge
10 graines de poivre moulues
2 gousses d’ail , 25 cl d’eau et du miel
Faites infuser le poivre et l'ail dans l'eau bouillante, sucrez au miel
A prendre 3 fois par jour en cas de maux de gorge, de laryngite.

Lait poivré contre le coryza (rhinite)
20 gr de poivre en poudre
75 cl de lait, 1 pincée de curcuma
Faites bouillir le poivre dans le lait, puis ajouter le curcuma et filtrez.
Prendre une tasse par jour pendant trois jours.

 

Symbole visuel du Om, le sri yantra est un support de méditation, d'ouverture de conscience que Sylvie Icart Fabiol utilise en thérapie.